Une devise

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible", Antoine de Saint-Saint-Exupéry

7 août 2014

Qu'est-ce que la conduite du changement ?




Trop souvent règne un certain flou autour de la notion de conduite du changement. Tout le monde pense en faire et personne n'en fait réellement. Jargon des consultants ou véritable enjeu de réussite pour les entreprises ?
 Je propose à travers cet article quelques éléments de réponse.

Qu'est ce que la conduite du changement ?

La performance pour une entreprise passe bien souvent par le changement (s'adapter pour produire plus, mieux, autrement, etc.)
La réussite de ce changement dépend de la capacité pour une entreprise à traduire ce changement d'un point de vue opérationnel et à prendre en compte les mécanismes humains de compréhension.

Il s'agit donc de rajouter une quatrième dimension au triptyque de pilotage traditionnel Qualité / Coûts / Délais : les Acteurs. 


La conduite du changement consiste à faire intervenir les utilisateurs selon leur niveau d'implication, avec 4 finalités :

  • INFORMATION (informer les personnes de l'entreprise du projet)
  • COMPRÉHENSION (faire en sorte que les utilisateurs comprennent le projet)
  • ADHÉSION (faire adhérer les utilisateurs au projet et faire accepter les changements induits)
  • IMPLICATION (faire participer les utilisateurs au projet, notamment à travers les Key Users)
Les 5 objectifs de la Conduite du Changement : 

  1. Obtenir l'adhésion des utilisateurs
  2. Contribuer à réduire les risques associés aux facteurs humains
  3. Identifier les problèmes organisationnels qui pourraient freiner la mise en oeuvre
  4. Augmenter le niveau général de compétence et d'efficacité en ce qui concerne l'environnement cible
  5. Contribuer à mesurer les gains de performance et de productivité obtenus auprès des utilisateurs et vérifier qu'ils sont conformes aux prévisions

A qui est-ce destiné ? 

Toutes les entreprises, quel que soit leur secteur d'activité ou leur taille connaissent régulièrement des changements dans leur vie économique. Parfois, ces changements sont imposés (réorganisation suite à une fusion-acquisition par exemple), parfois ils sont induits (nécessité d'innover dans de nouveaux produits, besoin d'augmenter la productivité et donc de revoir les processus, etc.). 

Quoi qu'il en soit, changer c'est survivre et minimiser l'impact de ce changement sur les individus, c'est aussi augmenter les probabilités de voir ce changement se transformer en succès.

Comment l'appliquer ? la conduite du changement en mode projet

Les étapes de gestion du changement doivent faire partie du processus de gestion de projet et du cycle naturel du projet. 

La phase la plus critique en termes d'accompagnement se situe en début de projet (période que l'on pourrait appeler "période d'analyse"), car c'est à ce moment là que se dessinent le périmètre du projet et donc potentiellement le dimensionnement du changement et des impacts de ce dernier. Une intervention trop tardive a généralement des effets négatifs sur la réussite du projet. Ensuite, tout au long de la vie du projet, les actions d'accompagnement doivent s'adapter à la vie du projet, ses aléas et ses avancées. Rien n'est figé, bien au contraire. Le mode projet pour l'accompagnement est synonyme de mouvement et d'agilité

Le schéma ci-dessous retrace les principales étapes de la conduite du changement qui s'articulent autour des 3 principaux axes de la discipline que sont l'organisation, la communication et la formation. 

Focus sur le rôle du responsable de l'accompagnement au changement 

Conduire le changement c'est avant tout mesurer le besoin en accompagnement, et ensuite coordonner les différents métiers impliqués dans le projet sur les différentes actions d'organisation, de communication et de formation. 

Il s'agit aussi d'alerter sur les risques embarqués du projet et d'anticiper sur les actions à mettre en oeuvre pour les minimiser. 

* quelques exemples de livrables : étude d'impacts par typologie, cartographie des acteurs, plan de communication, plan de formation, etc.